Missions

 

La Préfecture "maison de l'État" dans le département est le siège de la représentation territoriale de l’État. Le Préfet, secondé par les Sous-Préfets, représente l’État dans le Département.

La Permanence de l’État et la sécurité des citoyens : 
 - garantie de la sécurité intérieure : maintien de l’ordre public, protection des personnes et des biens, des réseaux de télécommunication et de transport, prévention des traitements et des risques naturels et technologiques.
 - régularisation et réduction des conflits de toutes sortes, gestion des crises.
 - représentation de l’État en toutes circonstances.
 - maîtrise des flux d’informations pour développer une politique de communication cohérente et efficace.
 
 La Citoyenneté, la réglementation et la garantie des libertés publiques : 
 - organisation des consultations électorales.
 - police administrative, la nationalité, la citoyenneté et exercice des droits qui y sont liés : délivrance des titres (C.N.I., Passeports ...), procédures d’autorisation, enquêtes publiques.
 
 Le Contrôle administratif des collectivités locales et des organismes publics : 
 - contrôle de la conformité des actes (délibérations, arrêtés, budgets, marchés publics) des collectivités locales avec les lois et les règlements et contrôles budgétaires.
 - contrôle administratif sur les organismes gestionnaires de fonds publics.
 - articulation avec les juridictions administratives et la chambre régionale des comptes.
 - mission de conseil juridique et financier.
 
 La Conduite et la cohérence des actions de l’État :
 La Préfecture "maison de l’État" dans le département est le siège de la représentation territoriale de l’État. Le Préfet, secondé par les Sous-Préfets, représente l’État dans le Département. Il s’appuie sur le Collège des Chefs de Services pour mettre en œuvre les différentes politiques interministérielles telles que l’emploi, la formation, l’aménagement du territoire, la solidarité et le développement social urbain, la lutte contre l’exclusion grâce notamment à la politique de la ville, les dossiers communautaires, coopération décentralisée ...
 
 La rationalisation de la gestion des ressources et des moyens de l’État : 
 - gestion des enveloppes financières réparties à l’échelon départemental
 - organisation des actions communes à l’ensemble des services déconcentrés de l’État, notamment en matière de patrimoine immobilier, de recrutement, de formation et d’action sociale.