Cas de rage animale dans le Val-d’Oise

 
Cas de rage animale dans le Val-d’Oise - Recherche des personnes et animaux en contact.

Le 19 décembre 2013

Suivi du cas de rage à Argenteuil : Les dispositions en vigueur jusqu’au 28 avril 2014

Depuis l’annonce d’un diagnostic de rage chez un chaton importé du Maroc le 30 octobre dernier, une enquête de grande envergure a été menée dans le quartier de la rue Marguerite à Argenteuil.
Cette enquête s’est attachée à définir un périmètre de surveillance de 1 km autour duquel des mesures particulières de surveillance sont déployées pendant 6 mois.
Le chaton étant décédé le 28 octobre 2013, la fin du délai de surveillance est donc fixée au 28 avril 2014.
Les dispositions prises dans le périmètre de surveillance visent essentiellement à maîtriser la circulation des carnivores domestiques (chiens et chats) afin d’éviter la circulation du virus.
Grâce au travail important mené par les services de l’Etat en lien avec ceux de la Ville d’Argenteuil, mais aussi grâce à la collaboration des habitants du quartier, aucun nouveau cas d’animal atteint n’a été découvert depuis le 30 octobre dernier.
Dès lors, et si la situation reste en l’état, il ne sera pas nécessaire de recourir à nouveau à des piégeages d’animaux errants.
Les résultats de ces six semaines de vigilance doivent désormais être confortés par les dispositions suivantes qui doivent être respectées dans l’ensemble de la zone jusqu’au 28 avril 2014 :
CHIENS :
•Seuls les chiens qui étaient déjà vaccinés contre la rage fin septembre 2013 peuvent circuler librement à l’intérieur et à l’extérieur de la zone, sous la surveillance directe de leur maître.
•Les chiens qui n’étaient pas vaccinés contre la rage fin septembre 2013 doivent être tenus à l’attache ou enfermés chez eux. Ils peuvent sortir à l’intérieur du périmètre de 1 km, à condition d’être tenus en laisse et muselés. ILS NE PEUVENT PAS SORTIR DE LA ZONE DE 1 KM JUSQU’AU 28 AVRIL 2014.

CHATS :
•En raison de la plus grande difficulté à maîtriser la circulation des chats, ceux-ci doivent être maintenus enfermés jusqu’au 28 avril 2014, qu’ils soient vaccinés ou pas contre la rage. Ils peuvent toutefois être transportés en cage ou panier fermé tout en restant à l’intérieur de la zone.
•Seuls les chats qui étaient déjà vaccinés contre la rage fin septembre 2013 peuvent sortir de la zone de 1 km. Les chats qui n’étaient pas vaccinés contre la rage à cette date NE PEUVENT PAS SORTIR DE LA ZONE DE 1 KM JUSQU’AU 28 AVRIL 2014.

Les rues situées dans la zone de 1 km sont listées dans l’arrêté préfectoral n°cab 2013-66 du 2 novembre 2013 disponible sur le site de la préfecture : http://www.val-doise.gouv.fr
La cellule d’information du public (08 11 00 06 95) qui est accessible du lundi au vendredi de 10h à 17 heures depuis le 1er novembre, continue de fonctionner.

* * *

Il est rappelé que le virus est transmis à l’homme par un animal en phase d’excrétion salivaire du virus. La contamination se fait le plus souvent au moyen de la salive, par morsure, griffure, léchage sur peau égratignée ou sur muqueuse (oeil, bouche narine…). Il est important de savoir qu’aucun traitement n’existe une fois la maladie déclarée. La rage est une maladie systématiquement mortelle.
En cas de morsure ou de griffure par un animal non protégé, il est impératif de procéder ou de faire procéder immédiatement aux mesures suivantes :
- Nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, puis rincer abondamment,
- Appliquer une solution antiseptique,
- Contacter immédiatement le centre antirabique de l’Institut Pasteur (01.40.61.38.62) ou de l’hôpital Begin (01.43.98.48.20) qui décidera de la démarche à suivre
- Contacter le vétérinaire pour assurer la surveillance renforcée de l’animal

Pour plus d’informations :
•site internet du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé : http://sante.gouv.fr/rage-sommaire.html
•Agence régionale de santé d’Ile de France

Le 13 novembre 2013

Un chaton importé du Maroc le 13 octobre 2013 a été diagnostiqué porteur de la rage après sa mort le lundi 28 octobre dernier. Ce chaton a séjourné pendant cette période dans le quartier de la rue Marguerite à Argenteuil.

A ce jour (mercredi 13 novembre), toutes les personnes qui ont été en contact certain avec l’animal ont bénéficié d’un traitement adapté. De la même façon, tous les animaux (chiens et chats) dont le contact avec le chaton malade est également avéré ont aussi été pris en charge.

Les services de l’Etat et de la Ville d’Argenteuil sont parvenus à ce résultat rapide grâce à une mise en action immédiate, une mobilisation quotidienne depuis le déclenchement des faits, enfin une coordination particulièrement efficace.

Pour autant, aujourd’hui, il subsiste toujours une incertitude concernant l’itinéraire précis et les contacts du chaton entre le lundi 21 et le jeudi 24 octobre derniers. Or, pendant cette période, le chaton était déjà contagieux et toute griffure, morsure ou léchage sur une peau ou un pelage lésé pourrait avoir contaminé les personnes ou animaux en contact avec ce chaton.

Les habitants du quartier qui se reconnaissent dans cette situation et pourraient avoir été, eux-mêmes ou leur animal, en contact avec le chaton, sont priés de se rapprocher rapidement de la cellule d’information du public de la préfecture accessible tous les jours entre 10 heures et 17 heures au numéro unique de crise suivant : 08.11.00.06.95.

Une campagne de recueil des chiens et chats errants a débuté le samedi 9 novembre et les riverains de la rue Marguerite et des alentours ont pour obligation de maintenir leurs animaux domestiques à domicile pendant les 15 prochains jours.

En outre, à compter du mercredi 13 novembre et pendant cette même période de 15 jours, les services techniques compétents vont se rendre dans les logements du quartier de la rue Marguerite pour vérifier la situation sanitaire des animaux domestiques qui s’y trouvent actuellement.

Pour la santé de tous, nous devons pouvoir compter sur l’esprit de responsabilité et le civisme des habitants du quartier, ce qui exige, d’une part, de ne pas héberger d’animaux errants qui pourraient actuellement être vecteurs de la maladie, d’autre part d’informer la cellule d’information du public de la préfecture de tout élément permettant de retracer l’itinéraire du chaton entre le 21 et le 24 octobre derniers.

 

Rappel de recommandations importantes

  • Tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure.
  • il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants, surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.

Le 3 novembre 2013

Point de situation

Par communiqué du jeudi 31 octobre, il a été indiqué que l’Institut Pasteur avait confirmé un cas de rage chez un chaton trouvé le 25octobre 2013, rue Marguerite à Argenteuil (Val-d’Oise).

Depuis cette date, la Préfecture du Val-d’Oise, en coordination très étroite avec la direction départementale de la protection des populations, l’Agence régionale de Santé et la Ville d’Argenteuil, a mis en place un dispositif départemental destiné à :

  - Informer les populations concernées,

  - Etablir une traçabilité complète des contacts du chaton, animaux ou humains,

  - Adopter les mesures sanitaires appropriées à la situation.

Dans le cadre de cette triple mission, les recherches entreprises par les services spécialisés ont consisté notamment en la réalisation d’enquêtes sur le terrain (porte-à-porte systématique à proximité de la zone dans laquelle le chaton a été trouvé le vendredi 25 octobre2013 et exploitation des signalements parvenus à la cellule d’information du public mise en place à la préfecture).

Ces recherches ont permis de révéler que le chaton décédé a été importé du Maroc le 13 octobre 2013. L’entourage proche des propriétaires est orienté vers le centre antirabique de l’Institut Pasteur.

Au total, 14 personnes ont été prises en charge par le centre antirabique depuis le début de la semaine.

 Les informations recueillies lors des investigations de terrain mettent en évidence que la présence du chaton s’est limitée au niveau de la rue Marguerite et des rues directement adjacentes.

En outre, et application des dispositions en vigueur, le préfet du Val-d’Oise a édicté le samedi 2 novembre un arrêté préfectoral portant déclaration d’un cas de rage. Cette décision consiste principalement à restreindre les mouvements des carnivores domestiques(chiens, chats et furets) non vaccinés et non identifiés dans une zone de 1 km autour du lieu de découverte du chaton.

Cet arrêté est accessible en bas de cette page.

La cellule d’information du public (08 11 00 06 95) continuera de fonctionner le dimanche 3 novembre de 10 heures à 18 heures, ainsi que la semaine prochaine, entre 10 heures et 17 heures.

  *  *  *

Il importe de rappeler les recommandations générales suivantes, applicables en tout lieu et en tout temps :

  • tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;
  • en cas de morsure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;
  • il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.

Par ailleurs, il est important de respecter les règles d’acquisition d’un chien ou d’un chat en dehors de la zone définie dans l’arrêté préfectoral :

  • Préalablement à leur cession, à titre gratuit ou payant, tout chien et chat doit être identifié par tatouage ou puce électronique.
  • Si l’acquisition se fait auprès d’un professionnel, il faut aussi une attestation de cession et un document d’information sur les caractéristiques et besoins de l’animal.
  • Si l’acquisition se fait auprès d’un particulier, il faut aussi un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire.

 Quant aux animaux de compagnie provenant d’un autre pays et en particulier de zones proches non indemnes de rage (Afrique du Nord, Balkans, Proche-Orient…), leur introduction en France est soumise à des règles très strictes ; ils doivent :

  • être identifiés
  • avoir leur vaccination anti-rabique en cours de validité
  • avoir subi un titrage sérique des anticoprs anti-rabiques
  • être accompagné du certificat sanitaire original établi par un vétérinaire officiel du pays d’origine.

  Des informations complémentaires et détaillées sont disponibles sur les sites suivants :

http://agriculture.gouv.fr/rage,993

http://www.sante.gouv.fr/rage-sommaire.html

Le 31 octobre 2013

   

Ministère des affaires sociales

et de la santé

Direction générale de la santé

Ministère de l’agriculture,

de l’agroalimentaire et de la forêt

Direction générale de l’alimentation

 
 

L’Institut Pasteur a confirmé le 31 octobre 2013 un cas de rage chez un chaton trouvé le 25 octobre 2013, rue Marguerite à ARGENTEUIL. L’animal est décédé le 28 octobre 2013. Il s’agit d’un chaton d’environ 2 mois tricolore : blanc, noir et fauve (cf. photo).

Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus. Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie.

Cinq personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif.

-  Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée par ce chaton

- ou dont l’animal aurait été en contact avec ce chaton,

entre le 8 octobre et le 28 octobre 2013 inclus doivent appeler rapidement

le 08 11 00 06 95

 

Numéro local accessible entre 10H00  et 18H00 heures

 à partir du 1er novembre 2013

 

De même, toute personne qui aurait des informations à donner au sujet de ce chaton ou de son éventuel propriétaire est invitée à contacter ce numéro.

 

Il est extrêmement important de pouvoir retrouver toutes les personnes, notamment le propriétaire, ou les animaux ayant été en contact avec ce chaton, la mère et les autres chatons de la portée. La France étant indemne de rage depuis 2001, ce chaton ou là mère ont été importés d’un autre pays, non indemne.

La rage, une maladie qu’il faut traiter rapidement

La rage est une maladie mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Elle est transmissible pendant environ 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie chez l’animal.

Chez l’homme, le traitement préventif de la rage humaine, administré après le contact avec l’animal porteur, mais avant l’apparition des symptômes, est très efficace.

Rappel de recommandations importantes

-  tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;

-  en cas de morsure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;

-  il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.

Pour plus d’informations :

http://agriculture.gouv.fr/rage,993

http://www.sante.gouv.fr/rage-sommaire.html

chat rage

Téléchargez :

> Questions réponses rage DGS - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb