Brèves du mois de septembre 2016 - L'Opération Interministérielle Vacances (OIV) de l'été 2016 dans le Val d'Oise

 
 
inspection loupe

Opération Vacances 2016 dans le Val-d’Oise

La période estivale est un temps fort de la consommation. C'est un enjeu collectif pour l’économie et l’emploi dans le secteur du tourisme (7 et 8 % du PIB pour 80 millions de visiteurs français et étrangers). C'est aussi un enjeu individuel pour le consommateur-vacancier qui souhaite disposer des meilleurs produits et services en fonction de son budget.

Les objectifs de l'OIV nationale, déclinée dans le Val d'Oise, sont de permettre au consommateur de faire jouer pleinement la concurrence, sur la base d’une information loyale et transparente et de bénéficier d’une offre présentant toutes les garanties de qualité et de conformité. L'OIV renforce la confiance dans l’acte de consommation touristique et contribue ainsi à valoriser les ressources économiques liées au tourisme.

 L'été est aussi un temps fort de la protection animale, la période étant propice aux activités de loisirs notamment en sport équestre. Les abandons d'animaux font hélas par ailleurs partie de l'activité estivale.

 En sus des contrôles des activités estivales traditionnelles, la Direction départementale de la protection des populations du Val d'Oise (DDPP95) a eu en charge une partie des contrôles en lien avec l’EURO2016.

 Au final, plus de 500 contrôles ont été réalisés, majoritairement sur des marchés de plein air, auprès d’hôteliers, de restaurateurs, de commerçants et de gestionnaires de parcs de loisir.

 Il faut noter que 50 % des établissements contrôlés présentaient des anomalies, notamment l'absence de respect de la réglementation relative à l’affichage des prix, à la remise de facture (note), à l’indication de l’origine des fruits et légumes et au maintien de la chaîne du froid. En effet, les différents pics caniculaires de l’été 2016 ont conduit à une vigilance particulière en terme de respect des températures des denrées alimentaires.

Par ailleurs, la DDPPDirection départementale de la protection des populations s’est attachée à contrôler divers sites proposant des activités sportives et ludiques afin de s’assurer du respect de la réglementation en matière d’installations et d’équipements de protection.

 Au total, près de 180 avertissements réglementaires ont été adressés aux professionnels ne respectant pas leurs obligations légales et /ou réglementaires. Treize injonctions et 33 procès-verbaux ont également été rédigés dont plus de la moitié concernaient le secteur alimentaire. En outre, un arrêté préfectoral de fermeture a été pris en raison de graves manquements en terme d'hygiène pour une boulangerie pâtisserie.

 Dans le domaine de la protection animale, des centres équestres, pensions animales, des hall d’exposition des animaleries, des refuges, des élevages et des fermes pédagogiques ont été contrôlés. Seules des anomalies documentaires et de traçabilité des animaux ont été observées.