Actualités

Persistance du pic de pollution à l'ozone - Reconduction de la circulation différenciée mardi 7 août

 
 
Persistance du pic de pollution à l'ozone - Reconduction de la circulation différenciée mardi 7 août

L’Île-de-France connaît actuellement un épisode de pollution persistant à l’ozone (O³), déclenchant la procédure d'alerte du public. Afin d’améliorer la qualité de l’air dans la région, la préfecture de Police met en œuvre son dispositif d’alerte et décide de mesures d’urgence. La circulation différenciée dans le périmètre délimité par l’A86 (hors autoroute) mise en place le lundi 6 août est reconduite le mardi 7 août 2018.

Les conditions météorologiques prévues ne permettent pas, en l’état actuel des modélisations, de garantir la dispersion du polluant. En conséquence, et afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, le Préfet de Police, Préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris a décidé de mettre en place les mesures adaptées pour réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère :

Mesures concernant l'industrie :
  • Réduction des émissions des établissements industriels contribuant à l'épisode de pollution
  • Obligation de s'assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets COVNM et NOx à l'atmosphère
Mesure complémentaire :
  • Report des travaux d'entretien ou de nettoyage utilisant des outils à moteur thermique ou de sproduits à base de solvants (acétone, vernis, colles, peintures...)
 Mesures concernant le trafic routier :
  • Réduction de la vitesse maximale des véhicules à moteur sur l’ensemble de la région Ile-de-France : à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
  • à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides normalement limitées à 90 km/h ainsi que sur les routes nationales et départementales normalement limitées à 80 km/h ou 90 km/h
  • Contournement de l'agglomération par la rocade francilienne pour les véhicules de plus de 3.5 tonnes en transit.
  • Renforcement des contrôles de lutte contre la pollution
Recommandations comportementales aux usagers la route :
  • Utiliser les véhicules peu polIuants (électrique, GNL, etc.).
  • Différer les déplacements sur l'Ile-de-France.
  • Contourner l’agglomération francilienne en empruntant les axes routiers indiqués sur la carte (annexe 8), pour les véhicules en transit dont le poids total en charge excède 3,5 T.
  • Respecter les conseils de conduite apaisée.
  • Privilégier le covoiturage.
  • Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
  • Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.).
  • Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d'aménager les déplacements domicile-travail (plan de  mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).
Auxquelles s’ajoute le mardi 7 août 2018,  la reconduction de la circulation différenciée à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86 (hors autoroute) :
  •  - Les véhicules non classés, de classe 4 et 5 Crit’Air sont interdits de circuler. Cette interdiction concernant les véhicules les plus polluants permet de réduire de 32% la part d’oxydes d’azote émise provenant du trafic dans la zone intra A 86.
     - Seuls les véhicules de la classe 0 à 3 Crit’Air pourront ainsi se déplacer dans ce périmètre.

En accompagnement, la Mairie de Paris met en place des mesures de gratuité du stationnement résidentiel (conditions détaillées sur www.paris.fr).

Le STIF, quant à lui, mettra en place un « forfait journalier anti-pollution » de 3,80€ sur cette journée permettant d’emprunter les moyens de transports en commun dans toute l’Ile-de-France.

En outre, le préfet de Police insiste sur la nécessité de :
 - Différer les déplacements en Île-de-France ou privilégier le covoiturage et les transports en commun.
 - Utiliser les possibilités mises en place par les établissements professionnels afin d'aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).

Si la situation le nécessite, le préfet de Police réunira de nouveau les experts et les élus et proposera des mesures adaptées.

Tout savoir sur les vignettes Crit'Air : https://www.certificat-air.gouv.fr/
Recommandations sanitaires

Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Pour les populations vulnérables et sensibles :

  • Eviter les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum.
  • Eviter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues.
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.
  • Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.
  • Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour la population générale :

  • Les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues.
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.
  • Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.
De manière générale,
  • Consulter les sites internet du ministère chargé de la santé ou de l’ARS pour plus de prévisions sur les messages sanitaires.
  • Se renseigner sur la qualité de l’air (www.airparif.fr).